Régulation des pigeons: un enjeu pour le patrimoine et la santé

Pour protéger son patrimoine, le cadre de vie des habitants et éviter tout risque sanitaire, la ville procède tout au long de l'année à une opération de régulation des pigeons.

On estime à près de 4000 spécimens la population de pigeons bisets sur Rochefort. Chacun produisant 1kg de déjections par mois, c'est autour de 40 tonnes par an qui viennent nuire au cadre de vie de notre belle cité.
Une hausse sensible du nombre de spécimens a été notée entre 2015 et 2016. Au-delà de la dégradation des bâtiments publics, des commerces et du patrimoine, il s'agit aussi de prévenir les risques sanitaires car les pigeons sont porteurs de bactéries potentiellement dangereuses pour l'homme.
La société Phoenix, qui avait procédé avec succès à l'effarouchement des étourneaux à l'automne dernier, a été missionnée par la Ville depuis décembre pour assurer la régulation des pigeons bisets.
Elle dispose des pièges sur des points identifiés et suit attentivement les pratiques des volatiles pour les intercepter le plus efficacement. 187 pigeons ont ainsi été capturés au mois janvier et l'opération s'étalera sur le fil de l'année 2017.

Les habitants sont appelés à se mobiliser également
De nombreuses personnes nourrissent les pigeons à différents endroits de la Ville, ce qui diminue l'efficacité des pièges mis en place et contribue de façon générale à l'accroissement anormal de la population de ces volatiles.
Les endroits identifiés sont à l'heure actuelle:

  • Le quartier du Petit Marseille
  • Dans le parc faisant face au restaurant La Boucherie de l'autre côté de la D911.
  • Dans le quartier Emile Zola
  • Dans le Parc de la Corderie Royale

Adoptez un comportement citoyen en évitant de nourrir les pigeons dans la Ville et en informant votre entourage des effets néfastes de cette pratique.


Volière de capture de pigeons