Service Communal d’Hygiène et de Santé

La Ville de Rochefort peut vous aider en cas d’insalubrité ou de dangers constatés dans votre logement, que vous en soyez le locataire ou le propriétaire.

Vous pouvez faire appel au Service Communal d’Hygiène et de Santé de la Ville de Rochefort qui vous aidera en vous prodiguant des conseils et en vous apportant des solutions en matière d’insalubrité et de dangers dans votre logement :

  • Vous êtes locataire d’une maison ou d’un appartement que vous jugez être indécent, insalubre ou indigne
  • Vous êtes victime de terrains en friche proches de chez vous, de la prolifération des nuisibles de type rats ou serpents
  • Vous avez constaté la présence d’un nid de frelons asiatiques implanté sur votre propriété ou sur le domaine public

Des permanences sont assurées sans rendez-vous du lundi au vendredi de 08h15 à 10h00 et de 13h30 à 15h00.

Si vous souhaitez signaler l'indécence ou l'insalubrité de votre logement, compléter le formulaire élaboré par le Pôle départemental de lutte contre l'habitat indigne. Télécharger le formulaire.

Contact : 05.46.82.65.19


Les risques de pollution de l'air intérieur

L'air que vous respirez à votre domicile est-il de bonne qualité ? Les sources de pollution dans les logements sont nombreuses : tabagisme, appareils à combustion, moisissures, matériaux de construction, meubles, acariens, produits d'entretien, peintures, etc...

Une enquête réalisée de 2003 à 2005 par l’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur (OQAI) dans 567 logements représentatifs des 24 millions de résidences principales en France a montré que nous passons en moyenne 67% de notre temps dans notre logement, soit 16h10. 25% de la population y passe plus de 20h (83% du temps).

Si votre logement n'est pas suffisamment aéré (ouverture des fenêtres) et ventilé en continu, les polluants s'y accumulent, en particulier l'hiver quand on ouvre moins les fenêtres. Cette pollution peut avoir des effets néfastes sur la santé : allergies respiratoires (asthme), rhinite, toux, problèmes cutanés, maux de tête voire intoxications.

Vous pouvez agir pour améliorer la qualité de l’air à l’intérieur de votre logement :

  • Aérez votre logement au moins 10 minutes par jour, été comme hiver, et davantage quand vous bricolez, cuisinez, faites le ménage, faites sécher du linge à l'intérieur ou prenez une douche ou un bain.
  • N'entravez pas le fonctionnement des systèmes de ventilation et entretenez-les régulièrement.
  • Ne fumez pas à l'intérieur, même fenêtres ouvertes.
  • Faites vérifier et entretenir chaque année, avant le début de l'hiver, les installations à combustion (chaudière, chauffe-eau, cheminée, etc.) par un professionnel qualifié.
  • N’utilisez pas à l'intérieur en continu les chauffages d'appoint mobiles à combustible et les groupes électrogènes.
  • Respectez les consignes d'utilisation mentionnées sur les étiquettes : appareils à combustion, équipements de bricolage, produits d'entretien, d'hygiène, etc.
  • Limitez les émissions de polluants dans votre logement en utilisant des produits et matériaux peu émissifs : un étiquetage est obligatoire pour l’information du public (revêtements muraux, revêtements de sol, mobilier, etc.).
  • Madame : soyez encore plus vigilante si vous êtes enceinte ou si vous allaitez


Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.prevention-maison.fr ou www.oqai.fr/obsairint.aspx