Un Géricault authentifié au musée Hèbre de Saint-Clément

À l’occasion du retour du tableau restauré,  la Ville de Rochefort vous propose de découvrir et d’admirer cette huile sur toile (62 x 48 cm) au Musée Hèbre de Saint-Clément et de retracer l’incroyable aventure de cette œuvre aujourd’hui officiellement attribuée à Théodore Géricault le vendredi 16 décembre.

L’incroyable histoire d’une peinture oubliée

1860, Alexandre Fiocchi, collectionneur parisien, décide de faire don de sa collection à la Ville de Rochefort en échange d’un poste de Conservateur au musée municipal.

Au fil des ans, bon nombre des tableaux de sa collection prendront place dans la galerie du musée, tandis que cet "Homme de profil", comme d’autres œuvres mal authentifiées mais néanmoins classifiées dans des catalogues spécialisés, resteront cachées à l’abri des regards dans les réserves du musée jusqu’au jour où....

....en 2014, la chaine Arte entreprend de réaliser un film documentaire sur l’œuvre sans doute la plus célèbre de Théodore Géricault, Le Radeau de la Méduse. Caution scientifique pour le documentaire, Bruno Chénique, Docteur en Histoire de l’Art et spécialiste du peintre du 19ème, contacte le musée afin de pouvoir examiner cette œuvre oubliée qui attise sa curiosité et son attention. Après avoir longtemps été attribuée au peintre, la paternité de cet « Homme de Profil » lui avait été contestée par les spécialistes dans les années 1970.

Après plusieurs mois d’analyses, l’hypothèse que cette huile sur toile soit bel et bien de la main de Géricault semble se confirmer. Mais le spécialiste réserve son avis jusqu’à l’examen post-restauration par le laboratoire "Lumière Technology" qui confirme toutes les pistes de son travail et corrobore son opinion.
En outre, Bruno Chénique serait formel : contrairement à la légende, cet homme de profil ne serait pas un ancien soldat napoléonien, comme l’avait mentionné Fiocchi, mais un certain Gerfant. Six ans plus tard, l’homme servira encore de modèle à Géricault pour… Le Radeau de la Méduse.