Hervé Blanché lance la création d’ un Comité de Pilotage

Afin que Rochefort conserve dans son ADN tous les gènes qui ont fait d'elle une ville ouverte sur le monde, une ville des ailleurs, l'avenir de L'Hermione doit intégrer la reconquête de l'Arsenal Maritime, complexe militaro-industriel qui lui a donné le jour à la fin du XVIIIe siècle.

Ce projet de requalification touristique et historique doit être harmonieux, ambitieux mais aussi respectueux d'un environnement constitué d'un Estuaire classé qui jalonne un Grand Site.

Le dossier Hermione nécessitera une véritable coopération et co-écriture avec tous les partenaires. C'est pourquoi, Hervé Blanché, Maire de Rochefort et Président de la Communauté d'agglomération, constitue un Comité de Pilotage du projet Hermione – Grand Arsenal.

Une ambition à haute valeur ajoutée
Ce projet marque la poursuite de l'aventure Hermione au delà de sa transatlantique inaugurale vers Boston dont le départ est prévu de Rochefort en avril 2015.

Le retour de la Frégate à son port d'attache doit s'accompagner d'une haute valeur ajoutée : la reconquête de l'Arsenal maritime de Rochefort (fermé en 1927), élément historique du patrimoine de la ville mais qui constitue aussi l'un des principaux témoignages vivants de la vocation initiale de notre ville, sans oublier le Musée Hèbre de Saint-Clément, le Conservatoire du Bégonia, la Maison de Pierre Loti...

Un avenir à construire
Après la Corderie Royale, L’Hermione marque la renaissance de l’Arsenal. Il se compose d’une partie à terre à Rochefort, et une partie en mer. Ce dispositif devra vivre le long de la Charente, de l’ile d’Aix jusqu’au Fort Boyard, mondialement connu.