Ville de Rochefort
Rochefort et Moi
Vos démarches en ligne
French English German Spanish

Patrimoine Culturel

logo rss

Louis XIV, désireux d'implanter un puissant arsenal sur la façade atlantique, choisit le site de Rochefort le long de la Charente pour sa position géographique stratégique. Pour servir cette grande industrie navale, une ville aux rues rectilignes voit le jour en 1666 et s'embellit au gré du passage d'officiers et de voyageurs... Grâce à son riche passé, ses musées variés et ses nombreux lieux culturels, la ville bénéficie aujourd'hui du prestigieux label « Ville d'Art et d'Histoire ».

Rochefort et la botanique...

Le Jardin des Retours

Le Jardin des Retours est une création contemporaine datant de 1991. Aux abords de la Corderie Royale, cet arsenal botanique à l'image de l'histoire de la ville, célèbre les grandes expéditions maritimes, botaniques et le retour des vaisseaux à bon port. Au XVIIe siècle, ces navires rentraient de leurs longs voyages les cales chargées de plantes inconnues : caféiers, palmiers, magnolias, bégonias…

Le Conservatoire du Bégonia

Le Conservatoire du Bégonia abrite la 1ère collection de bégonias en Europe. Le bégonia fut rapporté à Rochefort au XVIIème siècle à l'intendant de la ville, Michel Bégon. D'importance mondiale, la collection compte aujourd'hui plus d’un millier d’espèces hybrides de la famille des bégoniacées contre seulement 200 variétés au retour des expéditions botaniques du grand siècle.

Aujourd'hui, la richesse patrimoniale de Rochefort témoigne de cette vocation maritime

La Corderie Royale

Plus long bâtiment industriel de l’Europe du XVIIe siècle (373m), manufacture de cordages, la Corderie Royale est aujourd'hui un lieu historique, culturel et touristique majeur. Elle accueille aujourd’hui le Centre International de la mer, le Conservatoire de l’Espace Littoral, la Chambre de Commerce et d’Industrie et la Bibliothèque-Médiathèque.

Les Formes de Radoub

Véritables chefs d’œuvre d’architecture qui ont servi à l’entretien et à la réparation des navires, notamment la Double Forme et la Forme Napoléon III qui ont récemment vu la reconstruction et l’aménagement de L’Hermione, les Formes de Radoub apparaissent pour la première fois en France à Rochefort, entre 1668 et 1671 avec le premier bassin de de radoub : la « vielle forme ».

L’Ancienne École de Médecine Navale

L'Ancienne École de Médecine Navale était au XVIIIe un hôpital militaire. Ses collections et sa bibliothèque scientifique constituent l’ultime cabinet médical d’histoire naturelle d’Europe. Les visiteurs peuvent y voir, entre autres, des dessins ramenés des diverses expéditions autour du monde par les chercheurs de l'époque, embarqués à bord des navires.
 

L’Hôtel de Cheusses

L'Hôtel de Cheusses construit à partir de 1599, a abrité la famille seigneuriale de Rochefort au XVIIème siècle. Il le plus ancien bâtiment civil de Rochefort et dont la construction servit de repère et de modèle à la construction de la ville elle-même. À côté, se trouve l’Hôtel de la Marquise d’Amblimont, nom hérité de la famille aristocratique des Renart de Fuchsamberg qui étaient des Officiers de la Marine Royale de père en fils mais aussi les marquis des terres ardennaises d’Amblimont. La réunion de ces deux hôtels particuliers forme le Musée national de la Marine que nous connaissons aujourd’hui, plus grand musée de la façade atlantique.

Le patrimoine rochefortais au service des arts...

Le musée Hèbre

Le musée Hèbre est un ancien hôtel particulier qui a été construit dans les années 1700. Pierre-André Hèbre de Saint Clément (1727 – 1805), maire de Rochefort à la fin du XVIIIème siècle, en devient propriétaire en 1758 (d’où le nom du musée aujourd’hui). Depuis 2006, date de sa complète restauration, il comprend le Musée d’Art et d’Histoire, mais aussi le Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine. Il possède aujourd'hui des toiles de maîtres, des objets cosmopolites, de riches collections allant des Beaux-Arts à l'ethnologie extra-européenne. Le musée est également un espace ouvert à des programmations culturelles qui ne cessent de se renouveler et touchant de nombreux domaines artistiques.

Le Théâtre de la Coupe d’Or

Le Théâtre de la Coupe d'Or, inscrit à l’Inventaire des Monuments Historiques en 1969, a été bâti il y a plus de 250 ans. Avant 1766, le site du futur théâtre était occupé par l’Hôtel de la Coupe d’Or, d’où le nom de ce lieu emblématique de la vie culturelle rochefortaise. La forte inspiration de l’architecture des théâtres italiens du XVIIe siècle n’est pas anodine. En effet, le maire de l’époque, qui n’était autre que Pierre-André Hèbre de Saint Clément, confia sa construction à un architecte-peintre italien. Pendant plus de deux siècles, le théâtre se verra transformé, rénové jusqu’à sa réhabilitation totale fin 2012. Depuis, les rochefortais profitent d’un théâtre au programme riche et varié (théâtre, musique et danse) et dans un écrin dont l’architecture est déjà un spectacle.

Le musée des commerces d'autrefois

Le Musée des commerces d'autrefois est situé dans un superbe bâtiment commercial construit en 1900. Il abrite sur trois étages des reconstitution de boutiques et d'ambiances du début du XXème siècle, ainsi que la plus riche collection privée d'articles publicitaires en France, assurant ainsi un superbe voyage dans le temps.

Le musée archéologique de la Vieille Paroisse

Le Musée de la Vieille Paroisse, spécialisé dans l'exposition d'objets archéologiques de la ville et ses environs, expose des collections allant de la préhistoire à la fin de la période Moderne. Cette église romane du début XIIème siècle, est également le siège social de la Société de Géographie de Rochefort fondée qui réalise des recherches historiques et fouilles archéologiques.

La maison de Pierre Loti

La maison de Pierre Loti, maison natale du célèbre écrivain, officier de marine qui se trouve dans le cœur historique de Rochefort. Cette maison originale, actuellement fermée pour rénovation, est composée de salles aux décors divers et variés, allant du style gothique à la Renaissance en passant par l'Orient ou l'Extrême Orient, transportant ainsi les visiteur dans l'univers étrange et envoûtant de l'écrivain.

La Poudrière

La Poudrière qui, lors de la création de l'arsenal au XVIIème siècle, servait à stocker la poudre à canon, fut réhabilitée depuis en une chaleureuse et intimiste salle de concerts. Cette salle municipale est une scène aujourd'hui reconnue dans le domaine des musiques actuelles. Elle propose un cadre aménagé à cet effet, ainsi qu'une quinzaine de concerts de septembre à juin.

Vous aimerez aussi :

Culture

CULT_, le magazine culturel de la ville de Rochefort

Hèbre : musée et patrimoine

Rochefort, Ville d’Art et d’Histoire

Équipements culturels