Ville de Rochefort
Rochefort et Moi
Vos démarches en ligne
French English German Spanish
Accueil > Annuaire Équipement > Plaques commémoratives > Plaque de la Corderie royale

Plaque de la Corderie royale

plaque dans son environnement
La plaque


Adresse

Jardin des Retours, rue Jean-Baptiste Audebert.

Présentation

Date de la pose

2001

Origine de la pose

Mise en valeur des monuments historiques rochefortais par la municipalité.

Dimensions

70 cm X 55 cm (évaluation)

Matériaux

Fonte émaillée vert foncé, lettres blanches.

Inscription (texte complet)

Corderie royale

Manufacture royale de cordages construite de 1666 à 1670
sur ordre de Louis XIV, ses dimensions, ses fondations
sur un radeau de bois, son élégance classique due
à François Blondel, ingénieur du roi, en font
un édifice exceptionnel, rare témoin de l'architecture
industrielle française antérieure à la Révolution.
                                                                                                                                    
A Royal rope making factory built
between 1666 and 1670 by order of louis XIV.
Its classical elegance, its size, its foundations
laid on a wooden raft, are due to the talents
of François Blondel, the king's engineer.
This exceptional building is a rare survival
of Frenh industrial architecture
before the Revolution.

Autres commentaires

C'est le premier édifice construit dans l'Arsenal. Il mesure 374 m, longueur nécessaire pour confectionner les cordages de chanvre d'un seul tenant.
Les fondations sur « radeau de bois » sont, à l'époque, utilisées dans les sols marécageux. Il s'agit d'un radier, (plate forme stable constituée de poteaux de chêne enfoncés dans la vase), recouvert ensuite d'épais madriers. Les remparts de Brouage sont également édifiés selon cette technique.

Nicolas-François BLONDEL, connu sous le nom de François BLONDEL (15 juin 1618 - 21 janvier 1686), est un homme de sciences et un diplomate. Il est nommé ingénieur du Roy pour la Marine en 1664. Théoricien de l'architecture classique, la corderie est son premier chef-d'oeuvre. On lui doit également les plans de la ville de Rochefort et de l'Arsenal.  

Sources

  • Cotes archives
    •  2C 285 – Michel ALLARY- p 209 - « Mémoire des rues de Rochefort »
    • 2C 236 – p 60-61- « Rochefort, ville d'Art et d'histoire-le guide »

 

Si vous constatez une erreur dans cette fiche, vous pouvez nous le faire savoir en remplissant ce formulaire