Ville de Rochefort
Rochefort et Moi
Vos démarches en ligne
French English German Spanish
Accueil > Annuaire Équipement > Plaques commémoratives > Plaque de l'église de la Vieille Paroisse

Plaque de l'église de la Vieille Paroisse

plaque dans son environnement
plaque


Adresse

9 avenue Rochambeau

Présentation

Date de la pose

Fin 1983.

Origine de la pose

Mise en valeur du patrimoine rochefortais par la municipalité.  

Dimensions

65 cm X 45 cm

Matériaux

Plexiglas, lettres marron.

 Inscription (texte complet)

ANCIENNE EGLISE NOTRE-DAME
DE ROCHEFORT
Dite « Vieille Paroisse »


Les parties les plus anciennes datent du XIIème siècle, mais l'ensemble a
été reconstruit au XVIIème siècle, en particulier le clocher. Il faut y pénétrer
pour observer les vestiges d'un édifice roman. L'église a été désaffectée en
1888, après la construction d'une nouvelle église Notre-dame, puis sauvée de
la destruction en 1900, quand on y a installé une bourse du travail. Depuis
1979, elle abrite les collections archéologiques de la société savante locale et
des éléments de sculpture médiévale remployés au XVIIème siècle.

Elle était le siège d'un prieuré dépendant du prieuré augustinien de
Saint-Vivien de Saintes. Le prieur de Saint-Vivien désignait un chanoine pour
y résider, percevoir la dîme et gérer un petit fief. Le prieuré attenant est
aujourd'hui propriété privée.

Autres commentaires

Plus ancien monument de Rochefort, la construction de cette église d'abord dédiée à Saint Roch commence probablement vers 1068. Elle a été mutilée pendant les guerres de religion et n'a pas été reconstruite à l'identique. De beaux restes d'architecture romane ont été mis à jour. Elle devint église Notre-dame en 1791, à la demande des paroissiens, mais ne prend officiellement ce nom qu'en 1801. Elle était entourée d'un cimetière qui s'étendait jusqu'aux bains douches et à la place Piquemouche. Elle fut à nouveau saccagée en 1793 et très mal entretenue au cours du 19ème siècle. Entre 1900 et 1973, la Vieille Paroisse abrite la Bourse du travail, siège des syndicats Rochefortais.
La restauration de l’édifice est entreprise en 1977 dans le cadre du contrat « ville moyenne ». La société de géographie de Rochefort y installe alors le musée archéologique, qui ouvre ses portes en 1979 (http://socgeo-rochefort.fr/).

Sources

  • Cotes archives
    • 2C 285 - Michel ALLARY - « Mémoire des rues de Rochefort » - pages 372-373
    • 190W22M MAS - bon de livraison en date du 13 juin 1983
    • 13C-14 - Roccafortis n°60 - septembre 2017 - p 7/21 - Yvonne BOUVIER-GRAUX et Annie DEBORDE- « La Bourse du Travail à la Vieille Paroisse »

Si vous constatez une erreur dans cette fiche, vous pouvez nous le faire savoir en remplissant ce formulaire