Ville de Rochefort
Rochefort et Moi
Vos démarches en ligne
French English German Spanish
Accueil > Annuaire Équipement > Plaques commémoratives > Plaque du Clos Saint-Maurice, conservatoire municipal de musique et de danse

Plaque du Clos Saint-Maurice, conservatoire municipal de musique et de danse

la plaque
la plaque dans son environnement


Adresse

Rue Louis Vaudreuil

Présentation

Date de la pose

Une première plaque fut posée en 1983.

Origine de la pose

Mise en valeur du patrimoine rochefortais par la municipalité. 

Dimensions

60 cm X 45 cm

Matériaux

Altuglas, lettres noires.

Inscription (texte complet)

CLOS SAINT-MAURICE

Cet édifice, l'un des plus anciens de Rochefort, servit d'abord de
poudrière, mais celle-ci fut déplacée aux Vergeroux, dès 1675 pour
des raisons de sécurité. Il devint alors prison pour les marins mis
aux arrêts.
Jean-Baptiste SAINT-MAURICE, archer de la Marine, dont la rudesse
était bien connue, en fut le geôlier et lui donna son nom.
Pendant l'occupation, il fut le lieu de détention des résistants
rochefortais.
Le Conservatoire Municipal de Musique et de Chorégraphie y est installé
depuis 1973.

Autres commentaires

En 1669, il est décrit ainsi par Claude PERAULT « le magasin des poudres est un grand édifice voûte de pierre de taille, à deux étages séparés par un plancher de charpenterie. Le second seul est destiné pour les poudres, afin d'être sèchement [...] ».
Considéré comme trop dangereux, il est peu à peu abandonné au profit d’un édifice situé à Vergeroux. De 1687 à 1771, les gardes de la Marine l’utilisent comme caserne. Le bâtiment est ensuite transformé en prison. Les prêtres réfractaires y sont enfermés. Dès 1941, des résistants y sont internés, torturés et vingt y sont fusillés.

En 2019, le conservatoire municipal de musique et de danse est dénommé « Conservatoire Michel Legrand », en hommage au compositeur décédé le 26 janvier 2019.

Sources

  • Cotes archives
    • 190 W 22M  MAS – Pose de plaques concernant des édifices
    • 2C 223 - P 116 - Jacques DUGUET - « Histoire de Rochefort, des origines à la fin du règne de Louis XIV »
    • 2C 285 – P 99 - Michel ALLARY - « Mémoire des rues de Rochefort » 1
    • Dossier MAS - bon de livraison de la maison Charpentier à Aytré. Les dimensions, le texte, sont les mêmes mais la couleur des lettres est différente.

 

Si vous constatez une erreur dans cette fiche, vous pouvez nous le faire savoir en remplissant ce formulaire